hostgator coupon black friday
Le Personnel du Cabinet du Gouverneur
2022
GITEGA Centre Ville
Vue de dessus 2017
GITEGA Centre Ville
Vue de dessus 2020
Monument du Prince Louis Rwagasore
Centre GITEGA
Monument Ndadaye
Héro de la Démocratie
Monument de l'unité
Centre GITEGA
Stade de la province Gitega au début
Centre ville (Quartier stade)
Stade Ingoma
2020
Université Polytehnique de GITEGA
Institut Supérieur Paramédical de GITEGA
.

Actualités à la une...

Dans le but de lutter contre le phénomène des grossesses non désirées susceptibles de mettre en danger la scolarité des filles, Françoise Ntimpirangeza, une femme burundaise de la diaspora native de la zone Mungwa, sur la colline Ntobwe en commune et province Gitega, qui vit actuellement en hollande et fondatrice d’une association « STAOP (Ve hasi Mukore Murashoboye ) » a organisé samedi le 13/8/2021 une séance d’échange à l’endroit des filles victimes des grossesses non désiré en milieu scolaire, aux parents, voisins et jeunes adolescentes de cette colline.

ntimpC’était également dans le cadre de mettre en application le souhait de son excellence le président de la République du Burundi qui appeler à tout un chacun y compris les burundais de la diaspora d’initier des projets de développement sur leurs collines d’origines.

Mme Françoise Ntimpirangeza a appelé aux jeunes filles de sa colline natale à éviter tout ce qui pourrait les induire dans l'adultère et savoir comment elles peuvent se comporter pour réduire les comportements à risques en matière de santé reproductive. « La grossesse nuit plus à votre vie, car c’est vous qui êtes contraintes d’abandonner les études pour s’occuper de vos enfants en question et cela vous empêche de progresser dans vos activités ou bien d’entreprendre », a-t-elle expliquée

Elle a ainsi demandé aux parents de faire preuve de responsabilités pour éradiquer ce fléau, en affranchissant  et en s’impliquant dans l’éducation sexuelle des filles. "Les mères principalement ont l’entière responsabilité de montrer et apprendre les différents moyens de contraception à leurs filles en plus des conseils et des mises en garde en faveur de leur protection" a ajouté Mme Ntimpirangeza.

francoiseElle a cependant appelé aux parents et aux administratifs à la base à doubler d’efforts dans l’encadrement des jeunes, surtout pendant cette période des grandes vacances. Aux filles, elle les a invités à maîtrise leurs corps, maîtrise leurs envies et maîtrise leurs désirs ainsi qu' éviter à faire des relations avec les hommes et les garçons avant la fin de leurs études.Delà, elles pourront rapidement gravir les échelles de leurs scolarisations et donc réaliser leurs plans de vie.

Françoise Ntimpirangeza  a interpellé  le gouvernement de mettre en place des lois spécifiques qui répriment les auteurs des violences basées sur le genre, notamment les enseignants et les hommes qui engrossent les élèves.

Maria Cishahayo, une des parents ayant une fille victime de la grosse non désiré appuyer maintenant par cette femme bienfaiteur nous a raconté ce qui est arrivé à sa fille qui a mis au monde deux enfants à la maison et qui a été abandonné.”Nous reconnaissons les faits. Mais, nous ne pouvons rien faire, le père a refusé de prendre en charge la mère ou l'enfant elle-même”a-t-elle précisé.

Irankunda Cynthia qui a abandonné l'école en neuvième année à cause de la grossesse a remercié cette dame Françoise Ntimpirangeza pour son soutient qu’elle ne cesse d’apporter, car pour elle c'était difficile d’apparaître en public après avoir tombé enceinte, elle a affirmé  que souvent les coupables ne font pas grand-chose pour les aider. Elle a fait savoir que les hommes nient parfois leurs bébés et ensuite, ils ne veulent rien avoir à faire avec elles ou les bébés.

« Lorsque ma famille a appris pour ma grossesse, toutes mes journées n’étaient crémées d’injures et mépris. J’ai vécu des jours obscurs puis des nuits amères aussi. », a expliqué Irankunda Cyntian, victimes de la grossesse étant en 9 ème année. Elle a été obligée de quitter l'école pour s'occuper de leur bébé. Elle a conseillé les autres filles d’éviter de faire des relations avec les hommes ou garçons étant encore sur le banc de l’école afin n’est pas être victimes des grossesses non désire.

Ntakarutimana Ildephonse, le chef de colline adjoint de la colline Ntobwe, a expliqué aux jeunes ce qu'il faut faire pour lutte contre ce fléau et a salué l'initiative de Mme Françoise Ntimpirangeza native de cette colline pour ses efforts qu'elle fournisse en conseillant et en apportant une assistance aux filles victimes de la grossesse non désirée surtout en milieu scolaire.

Selon Mr Ntakarutimana, les causes d’un tel mal sont multiples. On peut citer notamment la sexualité clandestine des adolescents justifiés par le manque de communication entre les parents et leurs enfants sur les questions de la sexualité. Ce sujet est considéré comme tabou par la plupart des parents, la pauvreté contribue aussi à la persistance de cette situation. Ces jeunes sont également confrontées au manque d’information en matière de santé sexuelle et reproductive. Il a invité les jeunes a écoute et suivre les conseillers des parents.

Enfin, l'administration, les parents et les jeunes qui participaient à cette séance d’échange ont pris l’engagement de conjuguer leurs efforts pour devenir un modèle et éclaireur des autres en développant les stratégies qui peuvent empêcher les jeunes d'être victimes des grossesses non désirées en milieu scolaire.

Signalons que certains des filles victimes de grossesses non désirées de cette colline ont bénéficié d’un capital de la part de cette femme Françoise Ntimpirangeza pour entreprendre des projets pouvant les aides dans l’autofinancement et couvrir les besoins de leurs enfants tandis que d’autres qui étaient dans la possibilité de retourner a l’école ont pu bénéficier d’une assistance du minerval et des matérielles scolaires.

HAVUGIYAREMYE Dieudonné

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le gouverneur de la province de Gitega, M. Venant Manirambona, en compagnie du représentant de l'office burundais de l'habitat (OBUHA),...
Le gouverneur de la province Gitega accompagné du commissaire Général de l'Office Burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la...
Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l'Emploi du Burundi a organisé depuis lundi le 4 juillet...
Le président de la République Evariste Ndayishimiye a rehaussé ce mercredi 8 juin 2022 les cérémonies marquant la commémoration du...
L'Office Burundais de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Construction (OBUHA) doit matérialiser les axes routiers dans toute la zone...
Réinsertion dans leurs familles, ce 25/07/2022, de 43 enfants qui étaient en situation de rue dans la ville de Gitega...
L'organisation chrétienne World_Relief a lance officiellement à Gitega le jeudi 14 juillet 2022 un nouveau projet de lutte contre les...
Sous l’appui de l'Union européenne, l'organisation International Rescue commitee (IRC) en collaboration avec le comité provincial chargé du projet "Humura...
Ce mercredi le 22 juin 2022, le Ministère de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines via l’Inspection Générale a organisé...
Dans le cadre du projet " Intégration de la Nutrition Communautaire et de la lutte contre l'insécurité Alimentaire_ ", l’association...
.

Autres actualités...

Written on 24/07/2022, 07:20 by admin
la-ville-de-gitega-doit-evoluer-avec-les-constructions-luxueuses-de-nouvelle-generationLe gouverneur de la province de Gitega, M. Venant Manirambona, en compagnie du représentant de l'office burundais de l'habitat (OBUHA), a organisé une réunion le 22 juillet 2022 pour calmer les esprits de la population vivant dans les quartiers de la ville de Gitega dont Musinzira,...
Written on 12/07/2022, 16:32 by admin
interdit-de-construire-des-nouvelles-maisons-a-gitega-avant-la-mise-en-place-du-plan-local-d-urbanismeLe gouverneur de la province Gitega accompagné du commissaire Général de l'Office Burundais de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction (OBUHA) a organisé une réunion à l'endroit des autorités communales, chefs des zones, chefs de...
Written on 05/07/2022, 14:29 by admin
burundi-une-nouvelle-politique-salariale-prevue-pour-cet-exercice-budgetaireLe Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l'Emploi du Burundi a organisé depuis lundi le 4 juillet 2022 ,un atelier de deux jours dans la province de Gitega à l'endroit de tous les gestionnaires du personnel du secteur étatique et paraétatique pour voir...
.

Événements

CALENDRIER

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
.

Nos autorités

Le gouverneur de la province Gitega
Venant MANIRAMBONA
Chef du Cabinet
Gérard NIBIGIRA
Conseiller Socio-Culturelles
Conseiller chargé de l'Administration et des finances
Conseiller chargé du Développement
Conseiller juridique
.

Vos suggestions

.

Publicités

Econet-Leo
ECOCASH baisse les pris à 10%
Brarudi
Savourez le gout du nouveau boisson à 1000FBu seulement
Hotel Tropitel
Profitez notre hspitalité à bas prix
Lumitel
Profitez nos bouquets internet
Helena Hotel
Baisse des chambres à 5%
Black Queen
Profiter les nouvelles collections de rêve avec Black Queen
.

Prévisions météo

booked.net
.

Taux de change


07475039
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
4948
9993
14941
7157719
310703
310870

Visitors Counter

Contactez-nous


  •   Add: GITEGA BURUNDI
  •   Tel-Fix: (+257) 224012
  •   Tel-Mob: (+257) 79224012
  •   Email: gitegaduburundi@gmail.com

Copyright © 2018|Province Gitega|Tous droits réservés
I J-Hervé&S Fidèle